Report

Back

Guislain's account of his visit to the Ospedale Fatebenefratelli (Ospedale per Convalescenti), Milan (1838)

Location: Corso di Porta Nuova 23, Milan, Kingdom of Lombardy-Venetia

Guislain wrote about his visit to the Ospedale Fatebenefratelli on pages 259-260 of his Lettres Médicales sur l'Italie avec Quelques Renseignements sur la Suisse: Résumé d'un Voyage fait en 1838, Adressé à la Société de Médecine de Gand (F. & E. Gyselynck : Ghent 1840).

Guislain regarded the Ospedale per Convalescenti as a remarkable building, composed of only one large ward (it was a small hospital that could accommodate no more than 100 patients) with two side wings. The iron beds were arranged in two rows, with a small cupboard alongside every bed and curtains draped over each in a way that Guislain found almost elegant. Guislain observed that rarely had he seen as much dedication, helpfulness and true charity as in this hospital. He detailed the measures taken in order to avoid infection, describing the ward as spotless. The hospital contained granite baths, just one shower, impressive dispensary and laboratory facilities, and a separate room for autopsies. It boasted recovery rates far higher than those achieved in larger institutions, a fact which Guislain put down to the quality of its patient care.

Extract

Milan possède un hôpital spécial, peu grand, destiné seulement pour 100 malades et desservi par les frères de Saint-Jean-de-Dieu, les Ben fate Fratelli… Ce remarquable établissement… ne comprend qu'une seule et vaste salle, ayant deux prolongements latéraux… Les lits sont placés sur deux rangs, et tous sont en fer et ont des custodes à côté et des rideaux d'une étoffe rayée blanc et bleu, arrangés avec un goût qui frise presque la coquetterie… nulle part… je n'ai trouvé tant de bonne volonté, tant de dévouement et tant de sentiment et d'esprit sincèrement charitables. J'ai admiré l'excessive propreté qui règne dans cet établissement, les précautions prises pour les dépôts des linges sales, les cases établies pour séparer entre eux les linges des malades atteints d'affections contagieuses… Les bains sont en granit: --- on y trouve une douche. --- Une salle spéciale est destinée aux dissections. --- On y voit une très-belle pharmacie et un superbe laboratoire de chimie… dans un petit hôpital, les guérisons sont toujours plus nombreuses que dans un grand établissement: d'ailleurs avec de pareils soins on doit arriver à des résultats extraordinaires.